Bordeaux A Du Talent

Edition du 03/07/2018
 

Château Croque-Michotte

Sommet

Château CROQUE MICHOTTE


“Le Château Croque-Michotte est une propriété familiale acquise en 1906 par mon arrière-grand-père, Samuel Geoffrion, explique Pierre Carle. Il se situe dans la partie ouest de Saint-Émilion sur des graves et des sables anciens charriés par la rivière l’Isle. Nous sommes entourés de différentes propriétés de Pomerol. Les 13,67 ha se composent de 74% Merlot, 25% Cabernet franc et 1% de Cabernet-Sauvignon. Nous sommes situés tout proche de Petrus et de Cheval Blanc, sur le plateau qui domine la vallée de la Dordogne. Nous faisons volontairement de petits rendements entre 25 et 35 hl/ha pour obtenir des vins minéraux et de garde. La nature a ses caprices, je fais avec. Je ne mets pas d’engrais, pas de potasse, j’obtiens des vins avec une acidité élevée ce qui me permet de mettre moins de sulfite. Je veux produire des vins de terroir c’est ce que je recherche avant tout. Un vin de garde peut être agréable à déguster dans sa jeunesse pour son côté fruité, ensuite apparaissent des arômes tertiaires que les gens adorent. Plus le vin est concentré, et plus c’est un vin de garde qui conservera ses arômes qui évolueront bien avec le temps. Depuis 1993, lorsque je suis arrivé à Croque-Michotte, je pratique l’agriculture biologique, comme le faisait mon arrière-grand-père, nous nous sommes équipés de matériel plus moderne, mais la démarche reste la même. Depuis 1999, nous sommes certifiés Ecocert, en Agriculture Biologique. Nous goûtons les raisins pour déterminer le passage des vendangeurs, nous attendons toujours la parfaite maturité, c’est primordial ! Cela fait plusieurs années que nous pratiquons le tri optique afin d’être plus précis. Nous ne faisons entrer dans les cuves que le meilleur. Nous ensemençons la vendange avec des bonnes bactéries qui arrivent congelées et qui vont concurrencer les mauvaises, nous “occupons le terrain”. Cela permet d’attendre le travail des levures sans que le jus s’oxyde. Nous obtenons ainsi une plus grande pureté et netteté du fruit. Nous vinifions en cuves et commençons les fermentations malolactiques avant les fermentations alcooliques, cela s’entrecroise. L’avantage est d’avoir moins de sulfites. Nous faisons quelques lots de vinification intégrale en faisant les fermentations en barriques. Je trouve que l’on a une meilleure intégration du bois au cours de l’élevage. L’élevage est de 12 à 14 mois en barriques de chêne français de chauffe moyenne. Grâce à notre grand terroir, nous ne faisons que du grand vin. Notre millésime 2007 a reçu une médaille d’Or au Challenge international du vin, le 2009 est un grand millésime, il ne nous reste qu’un petit lot pour les clients particuliers, le 2011 est un millésime assez fruité, médaille de Bronze à Mâcon. Le 2012 se goûte très bien, il a obtenu une médaille d’Or au Challenge international du vin. Quant au 2014, il est très agréable avec une bonne assise tannique, un vin bien concentré, de robe grenat aux reflets rubis, au nez, notes de grillé et d’épices douces, arômes de cerise, de mûre qui évoluent vers le pruneau et le kirsch. Un vin velouté, très élégant, assez féminin avec en finale, des notes complexes minérales, de sous-bois et de truffe. Le 2015 est un grand millésime, je n’ose dire le millésime du siècle… un vin qui a tout pour lui. Notre terroir a régulièrement alimenté en humidité les vignes qui n’ont pas souffert de la sécheresse. Vin au fruit très pur et très net, beaucoup de concentration. Je prolonge un peu l’élevage en barriques car il le mérite. Le 2016 a été sauvé par la qualité extraordinaire des Cabernets francs bien mûrs qui étaient exquis. Lors de prochaines plantations, je vais augmenter le pourcentage de Cabernet franc. L’âge moyen des vignes est d’une cinquantaine d’années. Nous avons beaucoup de clients particuliers, mais nous demeurons aussi très fidèles à la Place de Bordeaux. Notre vin se retrouve sur les très belles tables de restaurants et chez les meilleurs cavistes.”

   

Château Croque-Michotte

Pierre et Lucile Carle

33330 Saint Emilion
Téléphone : 05 57 51 13 64

Email : croque.michotte@free.fr





> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Château MAZERIS


Propriété de 18 ha de vignes, 85% de Merlot et 15% de Cabernet franc. Construit en 1769, il est donné en dot en 1805 par Jeanne-Modeste Couvrat, lorsqu'elle se marie avec Jean-Baptiste de Cournuaud. Depuis ce jour, neuf générations de Cournuaud se succèdent à la gestion de l'exploitation familiale. C'est aujourd'hui Patrick de Cournuaud secondé par ses fils Jean et Matthieu, qui en assurent la destinée. Remarquable Canon Fronsac Château Mazeris 2015, puissant, savoureux, corsé, tout en bouche, au nuances de fraise des bois, de truffe et d’humus, un vin intense, qui associe finesse et charpente, très parfumé en bouche (truffe, groseille), aux tanins fermes mais soyeux, de garde. Le 2014, tout en couleur et en matière, au nez subtil, avec ces notes de fumé et de prune, aux tanins puissants mais fins, est bien équilibré, parfumé, de très bonne évolution, parfait sur un tournedos au poivre vert ou des côtelettes d'agneau à la purée de champignons.

Patrick de Cournuaud
5, Château Mazeris
33126 Saint Michel de Fronsac
Téléphone :05 57 24 96 93 et 06 08 85 25 06
Email : mazeris@wanadoo.fr
Site personnel : www.chateau-mazeris.com

Château HAUT-MACÔ


Une exploitation familiale depuis quatre générations. La 3e génération, avec Jean et Bernard Mallet, donna un souffle nouveau, en consacrant un investissement conséquent dans l’outil de production. Grande réussite avec ce Côtes-de-Bourg cuvée Jean-Bernard 2015, sélection parcellaire, 80% Merlot et 20% Cabernet-Sauvignon, élevage en cuves et barriques neuves durant 10 à 12 mois, de robe intense, ferme, avec des connotations de fraise des bois, de réglisse et d’épices, tout en bouche, de garde, bien sûr. Le 2014 mêle structure tannique et rondeur en bouche, d’une très jolie finale avec ces notes de fumé et de griotte surmûrie. Le Côtes-de-Bourg Tradition 2016, 60% Merlot, 30% Cabernet-Sauvignon et 10% Cabernet franc, élevage en cuves et barriques neuves de 1 et 2 ans pendant 18 mois, avec cette touche de fraise des bois bien mûre au palais, est un vin dense, alliant souplesse et fraîcheur aromatique, aux tanins enrobés, très harmonieux, à déboucher avec, par exemple, une côte de veau aux marrons et raisins ou un confit de souris d'agneau aux figues et amandes. Excellent 2015, aux notes de fruits cuits (groseille, fraise des bois), bien fondu mais puissant en bouche, avec ces nuances de cassis et d’épices. Toujours une référence dans la région, le Bordeaux Clairet de Haut-Macô 2017, 70% Merlot, 20% Cabernet-Sauvignon, 10% Malbec, de très belle couleur soutenue, tout en finesse, de bouche fine, aux arômes de fruits frais et de rose, d’une longue finale parfumée.

Anne et Hugues Mallet - Scea Mallet Frères
61, rue des Gomdauds
33710 Tauriac
Téléphone :05 57 68 81 26
Email : hautmaco@wanadoo.fr
Site personnel : www.hautmaco.com

Vignobles PELLE


Une histoire familiale qui débuta, en 1840, au Château de Jayle. Cinq générations s’y sont succédées donnant naissance également au Château Les Ancres et produisant des Bordeaux et Côtes de Bordeaux Saint-Macaire, répartis sur une superficie de 68 ha, répartie en trois Châteaux : le Château de Jayle, le Château les Ancres, le Château Champs de Lucas qui s'étendent sur les communes de Saint Martin de Sescas, Saint Martial, Saint Pierre d'Aurillac. Les terres des trois Châteaux sont essentiellement composées de sols limono-argilo-sableux, limono-argilo-limoneux. Vous allez apprécier cet excellent Bordeaux Château de Jayle Barrique 2012, 95% Cabernet-Sauvignon et 5% Merlot, élevé en barriques pendant 8 mois, au nez dominé par le cuir et les framboises, d’une belle intensité, un vin ample et savoureux. Le 2010 est excellent aujourd’hui, de belle robe grenat, aux arômes d’épices, de violette et de prune, un vin de bonne base tannique, tout en nuances, de bouche ample. Beau Côtes de Bordeaux Saint Macaire blanc liquoreux 2015, qui fleure bon son Sémillon, de bouche onctueuse mais tout en fraîcheur, où dominent des notes de fruits jaunes et de tilleul, un joli vin qui allie puissance et souplesse, d’une belle ampleur, riche et distingué à la fois, charmeur. Tout en séduction, le Bordeaux blanc sec Plaisir Fruité, 80 % Sémillon, et 20 % Sauvignon, élevé en cuves Inox, étiquette séduisante et moderne, sent les agrumes, un vin classique, au nez à dominante de fruits frais, fin et rond. Il y a aussi leur Crémant de Bordeaux, aux nuances de genêt, avec des notes confites, une cuvée parfumée, de mousse fine, dense, très harmonieuse, pour l’apéritif ou sur une tarte, et ce joli Vin de France Plaisir fruité rosé, 50% Merlot et 50% Cabernet-Sauvignon, tout en vivacité et parfumé. Chambres d’hôtes.

Denis Pellé
1 et 2, Jayle
33490 Saint-Martin-de-Sescas
Téléphone :05 56 63 60 90
Email : contact@vignobles-pelle.com
Site personnel : www.vignobles-pelle.com

CHATEAU LE SOULEY-SAINTE-CROIX


Au 17e siècle, il était de bon ton qu’une famille noble, notable ou aisée possède un domaine en bordelais et y fasse planter un vignoble. François de Chadirac crée son domaine à Vertheuil, il est célèbre pour son roman Uranie et Lucidor, son fils Jean, Conseiller à la table de marbre de Louis XV, lui succède après une jeunesse tumultueuse, et se retire au Souley. Le Château connut une brillante période au XIXe siècle, car son vignoble planté de ceps centenaires et moussus, suscitait la curiosité. L’histoire contemporaine du Château Le Souley Sainte Croix, se confond avec celle de la famille Riffaud. En 1959 alors que le domaine est à l’abandon, son vignoble vendu à l’arrachage, Denise et Paul Riffaud l’achètent et décident de lui rendre son lustre d’antan, car depuis le XVIIe siècle, et la première plantation, aux environ de 1616, le domaine a connu des périodes de grandes prospérité, mais également des moments d’oubli. Depuis maintenant 50 ans la famille Riffaud toute entière, a consacré son temps, les revenus de la propriété et surtout sa passion inébranlable, pour tout d’abord faire renaître, puis protéger le domaine. Paul et son fils Jean ont replanté le vignoble sur un territoire de 25 ha. Aujourd’hui, Paul et Denise sont décédés, mais le vignoble constitue un lien puissant entre tous ; Jean et son épouse Marie-José gèrent le domaine, Frédéric le fils aîné occupe les fonction de maître de chai, Vincent, le cadet a en charge le matériel et l’entretien des bâtiments, Jean-Baptiste le petit dernier règne en maître sur les vignes. Vous retrouverez cette osmose familiale dans leurs vins. Le Souley frappe à votre porte. Ouvrez la toute grande et laissez le entrer, il vous perlera de sa vigne et de son vin. Ne niez pas que le vin est le produit d’une plante magique, connue des hommes depuis la plus haute antiquité, renfermant des substances aux vertus inconnues. Nous ne sommes que vignerons, nous ne savons que soigner vigne et vin. Remarquable Haut-Médoc 2010, de robe rubis pourpre, charnu, savoureux, un vin qui allie puissance et souplesse, de bouche fondue où domine le pruneau confit, d'excellente évolution.

Riffaud Père et Fils
32, rue des Martyrs de la Résistance
33180 Vertheuil
Téléphone :05 56 41 98 54
Télécopie :05 56 41 95 36
Email : lesouleystecroix@aliceadsl.fr
Site : lesouleystecroix
Site personnel : www.lesouleystecroix.com


> Nos dégustations de la semaine

Château CERTAN de MAY de CERTAN


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. ?Nous cultivons en Terras Vitis, nous explique Jean-Luc Barreau, donc de façon très raisonnée et parcimonieuse, nous avons d?ailleurs beaucoup d?insectes dans le vignoble. Nous avons la volonté de préserver ce patrimoine et de le faire perdurer. Je suis très concerné par la culture bio, cela fait déjà 12 ans que nous sommes certifiés Terra Vitis avec un cahier des charges à respecter. Il faut parfois jongler et accepter de faire tomber quelques grains, l?exposition des vignes... plusieurs paramètres ont joué en notre faveur. Depuis 20 ans, nous avons tous les moyens pour mieux maîtriser nos vignes et il faut être raisonnable sur les rendements, c?est fondamental pour la qualité des Vins. Tout se joue avec l?équilibre par pied de vigne: dimension des grappes, vendanges vertes, état sanitaire, aération pour éviter les maladies... Il faut savoir prendre les bonnes décisions et réagir vite. Je travaille avec passion en pratiquant une politique volontariste de qualité. Pour moi, ce qui importe dans le vin, c?est le fruit, le bois booste un peu le vin mais c?est le fruit qui prime. Nous allons refaire le cuvier à Pomerol car je souhaite avoir l?infrastructure pour faire du parcellaire, j?ai fait faire des recherches sur le sous-sol (carottage de 1,5 m) de chaque parcelle de Certan de May par la Chambre d?Agriculture. C?est surprenant, il y a des graves tellement compactes que les racines ont du mal à descendre.
Je travaille de la même façon sur les autres vignobles, vendanges vertes, récolte à la main, tables de tri, je fais des vinifications un peu plus modernes que pour le Pomerol mais je limite les rendements, toujours au-dessous de ceux fixés par l?appellation. Depuis quelques années, nous avons des vendanges séquencées en fonction du suivi du vignoble, de la maturité des parcelles, on ne vendange plus les Merlots en une seule fois, on passe au moins quatre fois pour ne ramasser que les grains murs. Heureusement, je fais de nombreux prélèvements quatre semaines avant les vendanges, j?ai ainsi déterminé le moment propice pour vendanger. Je veille sur mes vignes avec amour, j?y suis constamment, et c?est ce qui a fait la différence.?
Sur place, superbe verticale, millésimes 2015 à 2005. On débute avec ce formidable Pomerol 2015, au nez dominé par les fruits rouges à noyau et des notes de fumé, ample, racé et volumineux, avec, en bouche, des connotations de cannelle et de petits fruits rouges macérés (fraise, myrtille), complexe et savoureux, de grande évolution. Le 2014, avec ces notes de fruits mûrs (cerise noire, myrtille), et de réglisse, est très structuré en bouche, puissant mais tout en élégance, parfumé au palais. ?En 2014, précise Jean-Luc Barreau, le vin présente des arômes de fruits croquants, une belle persistance aromatique. C?est un vin complexe, structuré, qu?il faudra attendre.? 
Le 2013 est réussi, plus léger, certes, de belle teinte rouge intense, au nez marqué par des arômes de mûre et de réglisse, un vin ample (plus de Cabernet), persistant en bouche. ?C?est un vin plaisir, d?une jolie couleur foncée, avec une belle fraîcheur aromatique. Je suis très satisfait de la qualité du 2013, un millésime de vigneron, il n?était pas facile, mais relever des défis, cela fait partie de notre métier !?
Le 2012 se goûte particulièrement bien, d?un joli pourpre foncé, un vin solide, complexe et corsé, avec ces notes subtiles de cerise et de pruneau confits, typé. Le 2011 est fin, de très belle robe d?un grenat profond, aux arômes de fruits rouges avec des notes fumées subtiles, parfait sur une omelette aux truffes ou un sauté de veau et de rognon à la crème.
Splendide 2010, d?une belle complexité aromatique fruité et élégant, bouche croquante, beaucoup de chair, un vin concentré en matière, aux tanins puissants et mûrs à la fois, très parfumé, dense et savoureux.
Formidable 2009, à la fois puissant et velouté, concentré et parfumé, aux connotations typiques de mûre et de sous-bois, de belle structure, de couleur grenat intense, distingué, aux nuances de cerise confite et d?humus en finale, un vin d?un grand équilibre, de garde. Le 2008, plus fermé, est bien représentatif de ce millésime classique bordelais, ferme, solide, de belle structure, encore jeune.
Très beau 2007, intense, d?une grande élégance, de couleur grenat, avec des notes subtiles de griotte, de truffe et de violette, un vin complexe et très persistant au palais. Superbe 2006, qui commence à peine à se dévoiler (les grands Vins demandent de la patience), riche en arômes, d?une belle structure avec beaucoup d?élégance, aux notes de fruits macérés et d?humus, très équilibré au nez comme en bouche, avec beaucoup de volume, qu?il faut prévoir avec une cuisine relevée comme un civet de lièvre ou un tournedos Rossini.
Exceptionnel 2005, dense, remarquable, de robe intense, de bouche persistante avec ces notes de kirsch, de cuir et de myrtille, d?une belle complexité, un très grand vin, très élégant, de garde. Mêmes propriétaires que le Lussac-Saint-­Émilion Château Poitou.

Odette, Jean-Luc, Patrick, et Isabelle Barreau

33500 Pomerol
Tél. : 05 57 51 41 53
Email : chateau.certan-de-may@wanadoo.fr


Château OLIVIER


Au cœur d'un vaste domaine composé de forêt, de prairies et de vignes, le Château émerge de ses bois comme dans une clairière. Sa belle architecture, ses plans d'eau et la qualité des bâtiments annexes, en font un site exceptionnel en pleine nature, à onze kilomètres seulement de Bordeaux. Olivier est une très ancienne seigneurie, dont on trouve trace dans le haut Moyen Age. Le Prince Noir, dit-on, aimait à y venir chasser, tant les forêts alentours étaient riches en gibier. Le domaine appartient depuis le XIXe siècle à une vieille famille bordelaise, la famille de Bethmann. Le vin de Château Olivier a été classé en 1953, tant en rouge qu'en blanc.
Le Château Olivier a la particularité rare d'être pourvu d'excellents terroirs pour le vin rouge comme pour le vin blanc. Sur 60 ha d'un terroir de graves sur socle argilo-calcaire, on y cultive six cépages différents. Un inventaire géologique très précis a révélé de nouvelles potentialités sur ce terroir, et des plantations récentes ont permis de remettre le vignoble dans le cadastre qui était le sien au XVIIIe siècle.
J?ai fait une bien jolie verticale sur place cette année :
Ce Pessac-Léognan blanc confirme qu?il développe une fraîcheur exceptionnelle, et l?on voit que le Sauvignon majoritaire s?accorde parfaitement à son terroir, son élevage étant parfaitement maîtrisé avec 30% de barriques neuves. 
Le 2013 est très séducteur, très vif, avec ces connotations de pamplemousse frais, un vin ample, vigoureux, dense et distingué à la fois, tout en fraîcheur et persistance en finale, superbe. Le 2012 est plus rond, au nez de poire, associant souplesse et vivacité, bien classique du millésime, de bouche complexe où l?on retrouve des nuances de citron, de musc et de narcisse. Le 2011 est remarquable, très marqué par le Sauvignon, très franc, d?une grande fraîcheur, au nez comme en bouche, une grande réussite comme ce 2009, d?un très joli nez (agrumes, amande), tout en finesse, très persistant au palais, qui dégage des senteurs intenses, un vin subtil et puissant à la fois, où s?entremêlent les fruits et les fleurs fraîches.
En rouges (30% de barriques neuves environ), Laurent Lebrun m?explique que l?infuence du Cabernet augmente depuis cinq ou six ans, cela étant dû à une plantation dans un terroir très privilégié pour ce cépage; le 2012 se goûte bien, au nez complexe, avec une bouche puissante et encore très ferme, un vin qu?il faut laisser se faire. Le 2011 est plus souple mais avec du caractère également, aux connotations d?humus, légèrement poivré en finale. 
Beau 2010, qui commence à se fondre, de bouche savoureuse, aux nuances de fruits mûrs (cassis, mûre) et de réglisse, un vin étoffé, complexe comme le 2009, dans la lignée, encore jeune. 
Le 2008 est remarquable, avec ce côté de sous-bois, presque giboyeux, très caractéristique de ce millésime classique du bordelais, le vin se goûtant parfaitement en ce moment. Le 2007 est également très bon, suave, parfumé. On passe au 2005, où, à l?époque, le vin contenait plus de Merlot, ce qui lui apporte cette bouche charnue et une rondeur chaleureuse, délicat au palais. Le 2003, est plus dur, et le 2001 se goûte bien mieux, franc, fondu, de bouche pleine.

Famille de Bethmann

33850 Léognan
Tél. : 05 56 64 73 31
Fax : 05 56 64 54 23
Email : mail@chateau-olivier.com
www.chateau-olivier.com


Château MAISON NOBLE


Voilà un très bon Bordeaux Supérieur rouge 2015, 60% Merlot, 30% Cabernet Sauvignon et 10% Cabernet franc, harmonieux, au nez de fruits rouges et une pointe d?épices, est bien charnu en bouche (7,50 €).
L?Entre-Deux-Mers 2016, 70% Sauvignon, 20% Sémillon et 10% Muscadelle, nerveux et franc, sent la fougère et la poire fraîche (6,80 €). Joli Bordeaux rosé 2016, 80% Merlot, 10% Cabernet Sauvignon et 10% Cabernet franc, aux nuances de framboise (6,40 €).

Direction : Bertrand Gonzalez

33540 Saint-Martin-du-Puy
Tél. : 05 56 71 86 53
Fax : 05 56 71 86 12
Email : maison.noble@orange.fr
www.chateaumaisonnoble.com



> Les précédentes éditions

Edition du 26/06/2018
Edition du 19/06/2018
Edition du 12/06/2018
Edition du 05/06/2018
Edition du 29/05/2018
Edition du 22/05/2018
Edition du 15/05/2018
Edition du 08/05/2018
Edition du 01/05/2018
Edition du 24/04/2018
Edition du 17/04/2018
Edition du 10/04/2018
Edition du 03/04/2018
Edition du 27/03/2018
Edition du 20/03/2018
Edition du 13/03/2018
Edition du 06/03/2018
Edition du 27/02/2018
Edition du 20/02/2018
Edition du 13/02/2018
Edition du 06/02/2018
Edition du 30/01/2018
Edition du 23/01/2018
Edition du 16/01/2018
Edition du 09/01/2018
Edition du 02/01/2018
Edition du 26/12/2017
Edition du 19/12/2017
Edition du 12/12/2017
Edition du 05/12/2017
Edition du 28/11/2017
Edition du 21/11/2017
Edition du 14/11/2017
Edition du 07/11/2017
Edition du 31/10/2017
Edition du 24/10/2017
Edition du 17/10/2017
Edition du 10/10/2017
Edition du 03/10/2017
Edition du 26/09/2017
Edition du 19/09/2017
Edition du 12/09/2017
Edition du 05/09/2017
Edition du 29/08/2017
Edition du 22/08/2017
Edition du 15/08/2017
Edition du 08/08/2017
Edition du 01/08/2017
Edition du 25/07/2017
Edition du 18/07/2017
Edition du 11/07/2017
Edition du 04/07/2017
Edition du 27/06/2017
Edition du 20/06/2017
Edition du 13/06/2017
Edition du 06/06/2017
Edition du 30/05/2017
Edition du 23/05/2017
Edition du 16/05/2017
Edition du 09/05/2017
Edition du 02/05/2017
Edition du 25/04/2017
Edition du 18/04/2017
Edition du 11/04/2017
Edition du 04/04/2017
Edition du 28/03/2017
Edition du 21/03/2017
Edition du 14/03/2017
Edition du 07/03/2017
Edition du 28/02/2017
Edition du 21/02/2017
Edition du 14/02/2017
Edition du 07/02/2017
Edition du 31/01/2017
Edition du 24/01/2017
Edition du 17/01/2017
Edition du 10/01/2017
Edition du 03/01/2017
Edition du 27/12/2016
Edition du 20/12/2016

 



Château HAUT-BERGERON


Château HAUT-LAGRANGE


Château Le MEYNIEU


Vignobles PELLE


Château DEVISE d'ARDILLEY


Château CANON-CHAIGNEAU


Château JURA-PLAISANCE


Château FONTBONNE


Château Les GRAVES de LOIRAC


Château MAUVINON


Château BELLE GARDE


Château BOSSUET


Clos JEAN


CLOS DES LUNES


Château HAUT-CALENS


Domaine CHALET de GERMIGNAN


Château LAJARRE


Château HENNEBELLE


Château La MARZELLE


Château FONBADET


Château BALESTARD La TONNELLE


Château BRONDELLE


Château GUILLEMIN LA GAFFELIÈRE


Vignobles et Domaines JANOUEIX Jean-François


Vignobles GASSIES-GAUTEY


Château PONTAC-MONPLAISIR


Château MAYNE LALANDE


Château TROTTE VIEILLE


Château du PAYRE


Château LUCHEY-HALDE


DUCLOT


Château PENIN


Château VIEUX RIVALLON


Château de VALOIS


Clos du PÈLERIN



CHATEAU TOULOUZE


DOMAINE FRANCOIS BERTHEAU


CHATEAU MACQUIN


CHATEAU LE SOULEY-SAINTE-CROIX


DOMAINE DE LA VALERIANE


DOMAINE DE L'AMAUVE


DOMAINE GERARD TREMBLAY


DOMAINE FOUGERAY DE BEAUCLAIR


CHAMPAGNE PERSEVAL-FARGE


H. DARTIGALONGUE ET FILS


SCEA CHATEAU DAVID


CHATEAU LAROQUE


DOMAINE DE GRANDMAISON EARL


CHAMPAGNE LIONEL CARREAU



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales