Bordeaux A Du Talent

Edition du 04/04/2017
 

Château HAUT-MARBUZET

Rare

Château HAUT-MARBUZET

Au sommet.


Le 2011, est plus “Saint-Estèphe”, avec une belle structure, un vin dense et persistant, bien corsé, qui sent bon la framboise, la prune et l’humus, d’excellente bouche. Superbe 2010, qui dégage un très beau nez, des tanins bien présents mais enrobés, un vin très équilibré, au nez intense, dense au palais, où dominent la fraise des bois mûre et le poivre, mêlant structure et charnu. Le 2009 est splendide : de la finesse, de la complexité, de l’amplitude, un très grand vin où s’entremêlent la fraise des bois mûre, la griotte et l’humus, un vin corsé et gras, aux tanins bien présents et fondus à la fois, un millésime déjà très séducteur mais de grande évolution. On poursuit avec ce 2007, classique du millésime, ample, très parfumé, tout en souplesse, très agréable sur un civet de lapin ou des ris de veau sur canapé. Le 2006 semble se refermer, très typé par ce terroir de Saint-Estèphe, avec des nuances de myrtille et de grillé, de bouche puissante. Le 2005 se goûte très bien, dense, souple, structuré, au bouquet subtil et intense à la fois, un vin qui développe des arômes séduisants de cassis et de sous-bois, puissant, avec des tanins très bien équilibrés, qui mérite d’être conservé pour profiter de son potentiel. Le 2004 est exceptionnel. Très parfumé, très complexe, aux nuances de fruits noirs macérés, de cuir et d’épices, de bouche charnue mais distinguée. Le 2002 est dans lignée, un beau vin ample, riche au nez comme aux papilles, avec ces notes de mûre et d’humus, aux tanins savoureux, coloré et dense. Somptueux 2001, l’une des plus jolies bouteilles dégustées, à la fois très souple et dense, d’une grande ampleur, développant un nez envoûtant où les fruits cuits côtoient le poivre rose et le musc, d’une longue finale, idéal sur une cassolette de ris et rognons de veau à la moutarde ou un simple tournedos grillé. On s’oriente ensuite vers ce qui fait la force d’un grand vin, sa capacité d’évolution, en faisant un “saut” vers ce 1990, d’une grande longueur, au nez comme en bouche, avec ce côté légèrement “rancio” qui lui va parfaitement, aux tanins généreux, avec cette bouche bien charnue, ample et séduisante. Le 1989 est plus “chaud”, dominée par les fruits à noyau et la cannelle, un vin que l’on appréciera sur un foie gras aux figues, par exemple. Le 1987 parvient à maturité, il est à son apogée. Le 1982 ne fait pas son âge, mêlant densité et harmonie, tout en nuances d’arômes, où dominent la réglisse et les épices, de bouche intense, vraiment remarquable. On poursuit avec ce 1978, très classique, et du millésime et de son terroir, où se décèlent des connotations de de fruits à noyau et de fumé, tout en bouche comme le 1975, surprenant par sa vivacité, sa couleur, son ampleur, comme ce grand 1970, lui aussi, d’une bouche dense, subtilement parfumée (champignons, cuir), avec des tanins raffinés, un vin qui emplit le palais. Henri Duboscq et sa sœur Anne-Marie se sont associés à Philippe Jorand pour lancer un vignoble de 13 ha qui s'étend sur les communes de Gaillan et de Queyrac. On y goûte ce joli Médoc Château Layauga-Duboscq cuvée Renaissance 2011, plus souple, plus facile, d’un beau rouge sombre, charpenté, avec des tanins boisés bien présents, très aromatique et ample, avec de la persistance. Le 2010 est évidemment plus dense, bien charnu comme le 2009, harmonieux, aux connotations fruitées, aux notes d’humus et de vanille, alliant une bonne base tannique à une finesse persistante. Excellent 2008, qui parvient à maturité, tout en couleur et en matière, au nez de griotte et de fumé, aux tanins mûrs.

   

Château HAUT-MARBUZET

Henri et Bruno Duboscq
1, rue Saint-Vincent
33180 Saint-Estèphe
Téléphone : 05 56 59 30 54
Télécopie : 05 56 59 70 87
Email : infos@haut-marbuzet.net





> Le palmares des vins


CLASSEMENT SAINT-EMILION
e_saint-emilion.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence en fonction des dernières dégustations, découvertes, coups de cœur, déceptions...


IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
FIGEAC
CHEVAL BLANC
TROTTEVIEILLE
CROQUE MICHOTTE
LA DOMINIQUE
BALESTARD-LA-TONNELLE
HAUT-SARPE
LA TOUR DU PIN FIGEAC
GRAND-CORBIN-DESPAGNE
PIGANEAU
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
AUSONE (Hors Classe)
BÉLAIR
CORBIN MICHOTTE
LANIOTE
FONROQUE
LA MARZELLE
MAUVINON
CANTENAC
CADET-BON
CLOS DES MENUTS
CLOS TRIMOULET



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
GRAND CORBIN MANUEL
GRAND PEY LESCOURS
FRANC-LARTIGUE
GROS CAILLOU
GUILLEMIN-LA-GAFFELIÉRE
CLOS DES PRINCE
LA ROSE POURRET
BELLISLE-MONDOTTE
VIEUX-RIVALLON
DARIUS
RIOU DE THAILLAS
CLOS SAINT-ÉMILION PHILIPPE
PETIT-BOUQUEY
(YON-FIGEAC*)
(LAROQUE*)
PETIT MANGOT
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
CONFESSION
GRACE FONRAZADE
VIEUX-SARPE
CLOS DE SARPE
CLOS LABARDE
ORISSE DU CASSE
GRAND BERT
CROIX MEUNIER
LE DESTRIER
ROL-VALENTIN
(TOUR GRAND FAURIE)



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
SAINT-JEAN
CROIX DE BERTINAT
(CROIX D'ARMENS*)
LA FLEUR PICON
GUEYROT
TOUR SAINT-PIERRE
BÉARD-LA-CHAPELLE
BEAURANG
(FONPLEGLADE)
LA GRACE-DIEU
(HAUT VEYRAC)
HAUT-ROCHER
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
ADAUGUSTA
FRANC-POURRET*
(LA GRÂCE-DIEU LES MENUTS*)
ROCHER
DE LA COUR
PINDEFLEURS
PIPEAU
ROCHEBELLE
(ROL VALENTIN)
BEAULIEU-CARDINAL*
LA GRAVE-FIGEAC
FRANC-GRACE-DIEU
LAUDES
HAUTES-GRAVES-D'ARTHUS*
LA GARELLE
MANGOT

> Nos coups de cœur de la semaine

Château HAUT-BERGERON


Une propriété de 34,68 ha sur des graves argileuses et sablonneuses sur Sauternes et argilo-calcaires sur Barsac (90% Sémillon, 8% Sauvignon et 2% Muscadelle, vignes 50 ans). Beau Sauternes 2014, au nez persistant à dominante de lis, de grillé et de petits fruits secs, de bouche onctueuse et complexe (abricot confit), de belle évolution. Le 2013 est classique, développant des arômes de coing, de miel et de fruits confits. Joli 2012, aux notes d’aubépine et d’amande grillée, de belle complexité aromatique en bouche. Superbe 2011, au bouquet délicat d’agrumes confits, à la bouche fondue, aux connotations de fleurs blanches, un vin qui demande un peu de patience. Le 2010, un vin de belle couleur, au nez riche et bien présent dominé par des notes de pain grillé et de fruits confits, de bouche profonde et persistante, très fin. Le 2009, au nez de rose et de miel, de bouche délicate, est un grand vin concentré, où l'abricot confit prédomine en finale, de belle garde. Très savoureux 2008, avec ces nuances où s'entremêlent les agrumes confits et la brioche, au nez riche et persistant. Salle de réception pour 50 personnes pour repas et conférences, et nouvelle salle de dégustation.

Famille Lamothe
3, Piquey
33210 Preignac
Téléphone :05 56 63 24 76
Télécopie :05 56 63 23 31
Email : haut-bergeron@wanadoo.fr
Site personnel : www.chateauhautbergeron.com

Château VAISINERIE


La bâtisse fut construite en 1685 et dépendait du Château de Puisseguin. En 1718, elle prend son indépendance. Création des chais à cette époque. C'est en 2004 que la propriété est intégralement rénovée, s'équipant des dernières technologies d'élaboration des vins ainsi que d'un magnifique chai à barriques. Propriété de 25 ha, dont 12 ha de vignes, 91% Merlot noir et 9% Cabernet franc, sols argilo-calcaires. Pratique de l’agriculture raisonnée : “concrètement, nous mettons en place des moyens d’observation des parcelles pour estimer en permanence les risques et les besoins en traitement afin de les minimiser, au lieu de traiter de manière systématique. Nous avons planté plusieurs kilomètres de haies bocagères permettant de segmenter les parcelles et d’absorber les produits ruisselants, et nous utilisons les ressources du domaine en eau avec un petit lac. Il ne s’agit donc pas d’agriculture biologique, mais plutôt de choisir en permanence le moindre impact environnemental par les meilleurs traitements possibles en fréquence, quantité et qualité tout en garantissant la santé de la vigne et la qualité du vin.” Les vins collectionnent les récompenses. Beau Puisseguin-Saint-Émilion 2014, d’une robe rouge cerise limpide, qui développe un nez de griotte mais aussi des arômes de cassis et une bouche fraîche aux tanins biens fondus, parfait sur un filet de bœuf à la salardaise ou des perdreaux farcis. Le 2013, de couleur grenat, ample et parfumé, aux connotations de petits fruits mûrs (cassis, mûre) et d’humus, est un vin séveux et persistant en bouche.  La cuvée Quercus 2014, fort bien élevée en fûts de chêne français, est un vin dense, au nez intense et complexe (mûre, cannelle, cuir), de couleur profonde, de bouche étoffée, de garde. Jolies chambres d’hôtes.

Dominique et Bernard Bessède

33570 Puisseguin
Téléphone :05 57 24 93 05 et 06 12 41 60 00
Email : bessede.vaisinerie@gmail.com
Site personnel : www.chateau-vaisinerie.com

Château LAFLEUR du ROY


Un domaine situé à 60 m d’altitude, exposé sud-ouest, avec des vieilles vignes d’environ 40 à 45 ans, et encépagement à prédominance de Merlot noir (85%), de Cabernet franc (10%) et de Cabernet-Sauvignon (5%). Le vignoble bénéficie d'un sol de sable graveleux comportant une sous-couche abondante d'alios, appelée plus couramment dans la région “crasse de fer”. Le vignoble n'est pas désherbé chimiquement mais travaillé régulièrement. Enfin, dans le souci de préserver la qualité de nos vins, les vendanges sont intégralement faites à la main, avec égrappage total. Les Châteaux de la famille Dubost ont été créés dès 1957 par Pâquerette et Yvon Dubost, ancien maire de Pomerol, fin connaisseur de l'histoire de la commune. Aujourd'hui, c'est Laurent Dubost, leur fils, diplômé d'école d'agriculture, qui gère l'exploitation. Grâce à son travail et celui de son équipe, il place ses vins au tout premier plan de leur appellation respective : Château Lafleur du Roy à Pomerol, Château Bossuet en Bordeaux Supérieur, Château La Vallière à Lalande-de-Pomerol et Château Pâquerette en Bordeaux Blanc Sec. Son Pomerol 2014, issu d’un terroir typique de sable graveleux comportant une sous-couche de crasse de fer (alios), de couleur intense, au nez puissant marqué par des notes de fruits très mûrs (groseille, griotte) et de fumé, est dense et puissant en bouche. Le 2013 est tout en charme, souple, avec des notes de groseille surmûrie, bien corsé, bien ferme en bouche. Beau 2012, aux tanins mûrs mais bien présents, est à la fois riche et souple, d’une belle finale, avec des nuances de prune et de truffe, à prévoir sur une côte de bœuf flambée.  Le 2011 associe couleur et matière, au nez complexe à dominante de fruits frais et d'humus, aux tanins puissants et moelleux à la fois. Le 2010 est un vin avec beaucoup de structure, tout en bouche, très équilibré, au nez de cerise confite et d'humus, de charpente très élégante, tout en nuances aromatiques. Le 2009 est chaleureux, aux notes de framboise cuite, d’humus et de réglisse. Même propriétaire que le Bordeaux Supérieur Château Bossuet.

Dubost et Fils
Catusseau
33500 Pomerol
Téléphone :05 57 51 74 57
Télécopie :05 57 25 99 95
Email : sarl.dubost.l@wanadoo.fr
Site personnel : fr.chateaux-dubost.com

CHATEAU LA MOULINE


Jusqu’en février 1920, le Vicomte de Courcelles vivait avec sa famille sur le Domaine de La Mouline. C’est ensuite Ismaël LASSERRE qui devint l’heureux propriétaire de ce domaine d’une superficie de 4 hectares 70 ares et 37 centiares. Il l’exploitera jusqu’à son décès. Son fils André, assurera la succession et reprendra l’exploitation dans les années 40. Puis, sa fille Madeleine LASSERRE, épouse de Jean COUBRIS en héritera dans les années 60, et ensemble, ils en assumeront la responsabilité jusqu’au 19 mars 1981. Et c’est avec passion que leur enfant Jean-Louis COUBRIS accompagné de ses fils Jean-Christophe et Cédric, assure la vinification pour perpétuer la tradition familiale. Ils travaillent ensemble au développement de la propriété pendant les décennies 80 et 90. A ce jour, Cédric COUBRIS, continue l’exploitation de 22 hectares de vignes sur les 25 hectares de superficie de la propriété, avec ses deux filles Lucie et Julie. "2015 et 2016 sont deux millésimes exceptionnels qui rejoignent pour notre plus grand plaisir les 2009 et 2010", nous explique Cédric Coubris. "Après 2013 et 2014, très faible en volume mais avec une jolie qualité, nous avons la qualité et la quantité. Nous nous sommes même octroyés le luxe de vendanger les 4 cépages de la propriété en 4 temps. Les Merlots puis une première interruption avant de reprendre sur les Cabernets Sauvignon, idem pour les Cabernets francs et en fin les Petits Verdots." En attendant, vous pourrez découvrir ce Moulis-en-Médoc Cru Bourgeois 2012, élevé en barriques pendant 18 mois environ, médaille d’Argent Paris 2014, aux notes persistantes de sous-bois et de mûre, un vin qui allie structure et souplesse, aux tanins denses, qui se goûte remarquablement, parfait sur un lièvre ou de l’agneau.

Cédric Coubris
Chemin du Puy de Minjeon
33480 Moulis
Téléphone :05 56 17 13 17
Email : chateaulamouline@vinsdusiecle.com
Site : chateaulamouline
Site personnel : www.chateaulamouline.com


> Nos dégustations de la semaine

Château La BOUADE


Un vignoble en culture raisonnée, 16 ha autour du château et 4 ha sur les hauts de Barsac. Les vendanges se font manuellement par tris successifs de vendanges botrytisées.
Leur Sauternes cuvée Coccinelle 2010, pur Sémillon, avec ces connotations subtiles où s'entremêlent les fruits blancs mûrs, le pain grillé et les fleurs fraîches, de bouche fraîche (14€ environ). Le Sauternes 2011, médaille d'Argent concours Mâcon 2012, terroir sablo-argilo-graveleux sur sous sol calcaire (85 % Sémillon, 14 % Sauvignon et 1 % Muscadelle), possède un style qui lui est propre, au bouquet fleuri, avec ces notes caractéristiques de noisette et de poire, alliant souplesse et structure.

Famille Pauly - Gérants : Stéphane Wagrez et Olivier Fargues

Château LA CLAYMORE


Vignoble de 33 ha de vigne (28 en Lussac Saint-Émilion, 2 en Montagne Saint-Émilion et 3 en Bordeaux Supérieur).
Leur Lussac Saint-Émilion La Haute Claymore 2014, 70% Merlot, 20% Cabernet franc et 10% Cabernet-Sauvignon, marqué par des notes d’épices et d’humus caractéristiques, des tanins bien équilibrés et ronds à la fois, une bouche corsée, est un vin bien corsé et classique (12 €).
Le Montagne Saint-Émilion Château Grand Barail 2014, 75% Merlot, 15% Cabernet-Sauvignon et 10% Cabernet franc, est généreux, à dominante de pruneau, de cannelle, de belle robe pourpre, alliant une finesse tannique à une rondeur persistante (9,80 €).

Maria Dolorès et François Linard

Château ROUGEMONT


Ce Château est exploité par la deuxième génération de la famille, qui l’avait acquis en 1956.
Coup de cœur pour ce Graves rouge 2012, corsé comme il se doit, aux tanins bien fermes et savoureux à la fois, tout en nuances avec des notes de griotte et d'épices, au palais complexe où dominent les groseilles et l'humus, associant puissance et souplesse, un vin charnu, parfait avec un rôti de magrets de canards. Très charmeur Graves blanc 2013, au nez fleuri, d’une très belle persistance aromatique en bouche, avec des nuances de pêche et de tilleul, d’une belle harmonie, à déboucher sur une terrine de ris de veau aux girolles.

Dominique Turtaut

> Les précédentes éditions

Edition du 28/03/2017
Edition du 21/03/2017
Edition du 14/03/2017
Edition du 07/03/2017
Edition du 28/02/2017
Edition du 21/02/2017
Edition du 14/02/2017
Edition du 07/02/2017
Edition du 31/01/2017
Edition du 24/01/2017
Edition du 17/01/2017
Edition du 10/01/2017
Edition du 03/01/2017
Edition du 27/12/2016
Edition du 20/12/2016
Edition du 13/12/2016
Edition du 06/12/2016
Edition du 29/11/2016
Edition du 22/11/2016
Edition du 15/11/2016
Edition du 08/11/2016
Edition du 01/11/2016
Edition du 25/10/2016
Edition du 18/10/2016
Edition du 11/10/2016
Edition du 04/10/2016
Edition du 27/09/2016
Edition du 20/09/2016
Edition du 13/09/2016
Edition du 06/09/2016
Edition du 30/08/2016
Edition du 23/08/2016
Edition du 16/08/2016
Edition du 09/08/2016
Edition du 02/08/2016
Edition du 26/07/2016
Edition du 19/07/2016
Edition du 12/07/2016
Edition du 05/07/2016
Edition du 28/06/2016
Edition du 21/06/2016
Edition du 14/06/2016
Edition du 07/06/2016
Edition du 31/05/2016
Edition du 24/05/2016
Edition du 17/05/2016
Edition du 10/05/2016
Edition du 03/05/2016
Edition du 26/04/2016
Edition du 19/04/2016
Edition du 12/04/2016
Edition du 05/04/2016
Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015
Edition du 20/10/2015
Edition du 13/10/2015
Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015

 




DOMAINE PIERRE GELIN


DOMAINE COMTE PERALDI


DOMAINE DE GRANDMAISON EARL


CHAMPAGNE LIONEL CARREAU


CHATEAU LA GALIANE


CEDRIC CHIGNARD


DOMAINE PICHARD


EARL FREY CHARLES ET DOMINIQUE


DOMAINE PIERRE MAREY ET FILS


CHAMPAGNE PERSEVAL-FARGE


DOMAINE DE ROSIERS


CHARLES SCHLERET


DOMAINE MOULIN DU POURPRÉ



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales