Bordeaux A Du Talent

Edition du 09/05/2017
 

BORIE MANOUX

Coup de cœur

Château TROTTE VIEILLE

Propriétaire de la maison Borie-Manoux, la famille Castéja est surtout propriétaire de plusieurs crus remarquables (Châteaux Trotte Vieille, Beau-Site, Lynch-Moussas..).


Exceptionnel 2010, riche en couleur, au nez complexe de fruits rouges à noyau et de fumé, aux tanins présents auxquels il faut donner le temps de se fondre. Dans la lignée, ce très beau 2009, avec des tanins mûrs et fermes à la fois, qui se révèle complexe au nez comme en bouche, dominé par les fruits macérés et l’humus, un vin ample et flatteur, de belle garde. Superbe 2008, tout en couleur et en matière, au nez délicat, avec ces notes très persistantes de fumé, de mûre et d’épices, chaleureux, de grande évolution. Savoureux 2007, au nez puissant et subtil à la fois, aux notes de cuir et de mûre, aux tanins généreux, avec cette bouche bien charnue et séduisante dominée par les fruits à noyau et la cannelle, un vin typé, que l’on appréciera sur un foie gras aux figues en feuille de brick. Le 2006, vraiment remarquable, avec des notes de cassis, de poivre et de sous-bois, aux tanins riches, d’un bon équilibre, allie une charpente réelle à un joli fondu aux papilles, de garde. Le 2005 est un bel exemple des grands vins de terroir (le sien se situe sur un rocher avec seulement 30 cm de terre), de couleur pourpre, racé, un beau vin concentré, tout en nuances aromatiques (fraise, cerise, myrtille), où toute la puissance de ce très grand millésime joue à plein. Voir aussi le Château Batailley, à Pauillac.

   

BORIE MANOUX

Philippe Castéja
86, cours Balguerie Stuttenberg
33082 Bordeaux
Téléphone : 05 57 24 71 34
Télécopie : 05 57 87 60 30
Email : domaines@borie-manoux.fr





> Le palmares des vins


CLASSEMENT POMEROL
e_pomerol.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence en fonction des dernières dégustations, découvertes, coups de cœur, déceptions...


IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
PETRUS (Hors Classe)
LA FLEUR PETRUS
TROTANOY
BEAUREGARD
LA CROIX
CANON-CHAIGNEAU (Lalande-de-Pomerol)
CLOS RENÉ
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
CERTAN DE MAY DE CERTAN
MAZEYRES
BELLEGRAVE
LE CAILLOU
LA CROIX-TOULIFAUT
ROQUEBRUNE (Lalande-de-Pomerol)



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
CANON (Canon-Fronsac)
GABY (Fronsac)
ROUMAGNAC LA MARECHALE (Fronsac)
BELLES-GRAVES (Lalande-de-Pomerol)
BOURSEAU (Lalande-de-Pomerol)
MOINES (Lalande-de-Pomerol)
MAZERIS (Fronsac)
PETITE CROIX (Lalande-de-Pomerol)
VOSELLE (Lalande-de-Pomerol)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
LA GANNE
ARNAUDS (Lalande-de-Pomerol)
FERRAND
LAFLEUR DU ROY
CLOS DU PÈLERIN
VIAUD (Lalande-de-Pomerol)
PLINCE
VALOIS
LA CROIX ROMANE (Lalande-de-Pomerol)



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
CHEVROL-BEL AIR (LP)
SIAURAC (LP)*
(TAILLEFER*)
CARLES (Fronsac)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
BOIS DE LABORDE (LP)
ROCHES FERRAND (LP)

> Nos coups de cœur de la semaine

VIEUX CHATEAU des ROCHERS


Un vignoble de 4,8 ha, planté sur des sols argilo-calcaires et argilo-siliceux avec de vieilles vignes de 30 ans, 80% Merlot et 20% Cabernet franc. Les vins sont élevés dans le respect de la tradition : taille rigoureuse, éclaircissage des grappes, effeuillage, vendanges manuelles de raisins mûrs et sains, cuvaison douce et suffisamment longue, élevage de 18 à 24 mois. Très beau Montagne-Saint-Émilion cuvée Prestige 2014 (en vente à partir de novembre), coloré et très parfumé, d'une jolie concentration en bouche, aux notes de fruits rouges et de réglisse, un très joli vin, charnu, aux tanins bien soyeux mais présents, d’excellente évolution. Le 2012 est un vin avec des notes d’épices et d’humus, aux tanins très équilibrés et savoureux à la fois, corsé et gras, de très bonne évolution. Remarquable 2010, avec ces notes très caractéristiques et persistantes de petits fruits à noyau, riche et coloré comme il le faut, fort bien élevé, aux nuances en bouche de fruits mûrs (groseille, cerise) et d’épices, aux tanins souples et présents à la fois. Le 2009 est un beau vin au nez intense de sous-bois, de cassis et d’épices, onctueux et gras en bouche, aux tanins puissants mais très fins, qui allie une charpente réelle à un joli velouté en finale. Le Montagne-Saint-Émilion Tradition 2013, de couleur rubis, qui dévoile des arômes de fruits bien mûrs, un vin franc, est de bouche tendre, structuré. Le 2012, corsé et généreux, typé, aux nuances de fruits rouges mûrs, légèrement épicé, d'une belle harmonie, commence à se goûter particulièrement bien.

Jean-Claude Rocher
Mirande
33570 Montagne
Téléphone :06 80 64 49 75
Email : vieuxchateaudesrochers@orange.fr
Site personnel : www.vieuxchateaudesrochers.com

Château GRAND-MAISON


Ici, les densités de 6 500 pieds/ha, produisent peu et l’encépagement de Merlot à plus de 80% accompagné de 18% Malbec et d’un peu de Cabernet Franc, permet une des meilleures expressions spécifiques de ces terroirs. Cela d’autant plus que les vignes sont soumises presque continuellement aux vents d’ouest, permettant une moindre contamination fongique (donc des traitements limités), et apportant une concentration naturelle. Deux jolies cuvées dégustées : le Côtes de Bourg Grand Vin 2011, issu d’une sélection parcellaire, vignes de 30 à 40 ans, sur terroir argilo-calcaire, 84% Merlot, 14% Malbec et 2% Cabernet franc, élevage pour 80% en barriques, ce qui donne ce vin corsé comme il le faut, avec une charpente solide mais veloutée, qui sent les petits fruits rouges mûrs, avec des nuances de cassis et de poivre, de bouche très chaleureuse, parfait avec une cuisine relevée, comme, par exemple, un petit salé aux lentilles ou des gésiers de volailles confits. Le Côtes de Bourg cuvée Spéciale 2012, vignes de 20 à 30 ans sur plateau argilo-graveleux, 84% Merlot, 30% Cabernet franc, 13% Malbec, élevage pour 50% en barriques, mêle une richesse tannique et ampleur en bouche, d’une très jolie finale avec des notes de fumé et de fraise des bois surmûrie.

François Tailliez et Hervé Romat
Valades
33710 Bourg-sur-Gironde
Téléphone :05 57 64 24 04
Télécopie :05 57 64 24 04
Email : cht.grandmaison-bourg@wanadoo.fr
Site personnel : www.grandmaison-bourg.com

Château FILLON


Au sommet. Fondée par un alsacien, Charles-Xavier Thomas qui s’est également illustré en inventant la première machine à calculer industrielle, le hasard a voulu qu’à nouveau des alsaciens prennent possession des lieux pour perpétuer l’histoire de cette belle et grande propriété de 60 ha, située à l’est de Bordeaux. Terroir argilo-calcaire exposé plein sud au pied de la butte de Launay. Superbe Bordeaux Supérieur L’Apogée de Château Fillon 2014,  issu des plus vieilles vignes de la propriété, dense, coloré, aux tanins mûrs, très équilibrés, alliant charpente et souplesse, avec des arômes complexes de prune, d’humus et de réglisse, ample en bouche, de très bonne garde. Beau 2011, gras et complexe, coloré, intense, bien marqué par son terroir, riche en couleur, corsé, charpenté, qui sent bon les fruits cuits et les sous-bois, de bouche puissante, qu’il faut prévoir sur une cuisine épicée, comme, par exemple, un curry d’agneau ou un pigeon en compote de cèpes.  Remarquable 2010, de belle couleur profonde, généreux, coloré, au nez dominé par l’humus et le cassis, ample et gras, très équilibré, un vin charnu, avec cette bouche chaleureuse, une note réglissée et épicée, très charmeur par son ampleur et son équilibre, d’excellente évolution. “Cette cuvée hors normes, précise-t-on, est le fruit d’une sélection parcellaire de vignes âgées de plus de 35 ans, travaillées en agriculture raisonnée et exposées plein sud. Assemblage à parts égales de Cabernet-Sauvignon et de Merlot. Élevage traditionnel sur lies fines.” Le Bordeaux Supérieur cuvée Première, où prédominent le cassis et les sous-bois, est un vin corsé et dense, de très bonne évolution. Même propriétaire que Bestheim (voir Alsace) (Bestheim & Châteaux - 3, rue du Général-de-Gaulle - 68630 Bennwihr).

Directeur Général : Agostino Panetta
Lieu dit Fillon - (Bestheim & Châteaux - 3, rue du Général-de-Gaulle - 68630 Bennwihr)
33790 Cazaugitat
Téléphone :03 89 49 09 29
Télécopie :03 89 49 09 20
Email : vignobles@bestheim.com
Site : www.vinsdusiecle.com/chateaufillon
Site personnel : www.bestheim.com

CHATEAU HOURBANON


Apparue officiellement en 1893, c’est en 1974 que Rémi DELAYAT racheta et réhabilita cette exploitation de 13 ha. Après sa disparition, son épouse Nicole, continua cette réhabilitation toujours dans la quête de la qualité et du respect du terroir. C’est aujourd’hui Hugues, leur fils qui, depuis 1997, poursuit cette quête dans le respect de ces valeurs et de ces traditions, comme en attestent nos pratiques culturales (forte densité de plantation, labours exclusifs des sols, lutte raisonnée puis conversion Bio, vendanges manuelles et table de tri, maîtrise des rendements). Vous pourrez découvrir ce Médoc 2009, qui a collectionné les récompenses (médailles d’Or au concours des Vignerons Indépendants, d’Argent au Mondial du vin, d’Argent au concours International de Bruxelles, de Bronze à l’International Wine Challenge), un vin marqué par des notes de fruits noirs et des touches finement épicées, de bouche ample, aux tanins fermes, alliant structure et fondu. Le 2008 est un bel exemple de la typicité des vins de ce domaine, un grand millésime classique du Médoc, de bouche puissante et dense, qui dégage des nuances de framboise, d’humus et de réglisse, d’une structure soutenue, un vin charnu, aux tanins mûrs mais riches, d’une finale complexe, de garde, bien sûr. Excellent 2007, médaille d’Or au concours des Vignerons Indépendants et d’Argent à l’Interntional Wine Challenge, dense et puissant au nez comme en bouche, avec ses tanins savoureux, au nez de fruits cuits (cassis, myrtille), d’une jolie finale délicatement épicée.

Hugues Delayat

33340 Prignac-en-Médoc
Téléphone :05 56 41 02 88
Email : hourbanon@vinsdusiecle.com
Site : hourbanon
Site personnel : www.hourbanon.com


> Nos dégustations de la semaine

Le CLOS du NOTAIRE


Faites-vous plaisir avec ce Côtes-de-Bourg cuvée Notaris 2012, terroir de graves ferrugineuses sur calcaires à astéries, vieilles vignes, 70% Merlot, 25% Cabernet franc, 5% Cabernet-Sauvignon, de bouche dense et puissante, aux tanins bien fondus et harmonieux, au bouquet complexe où s’entremêlent des senteurs de petits fruits rouges bien mûrs et de réglisse. Formidable 2010, certainement l’un des plus beaux millésimes de la propriété, intense au nez comme en bouche, bien concentré mais tout en souplesse, au nez complexe et subtil dominé par la cerise confite et l’humus, un vin bien corsé, savoureux, vraiment remarquable. Le 2009, au nez où dominent les fruits mûrs et le poivre, allie charpente et rondeur, de couleur pourpre intense, un vin qui mêle richesse et harmonie, savoureux, puissant, de garde. S’il en reste, le 2005 se goûte parfaitement, aux nuances de pruneau et de fumé, de bouche pleine.
Le Côtes-de-Bourg le Clos du Notaire 2012, de couleur pourpre, de jolie charpente, épicé comme il se doit, de bouche corsée comme le 2011, tout en nuances, aux tanins fondus mais très équilibrés, où domine la fraise des bois mûre. Le 2010, intense au nez comme en bouche, très parfumé (groseille, humus), d’un bel équilibre, est de robe grenat.


33710 Bourg-sur-Gironde
Tél. : 05 57 68 44 36 et 06 17 53 91 04
Fax : 05 57 68 32 87
Email : infos@clos-du-notaire.fr
www.clos-du-notaire.fr

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Château Le SOULEY-SAINTE-CROIX


Au XVIIe siècle, il était de bon ton qu’une famille noble, notable ou aisée possède un domaine en bordelais et y fasse planter un vignoble. françois de Chadirac crée son domaine à Vertheuil, il est célèbre pour son roman Uranie et Lucidor, son fils Jean, Conseiller à la table de marbre de Louis XV, lui succède après une jeu- nesse tumultueuse, et se retire au Souley. Le Château connut une brillante période au XIXe siècle, car son vignoble planté de ceps centenaires et moussus, suscitait la curiosité. L’histoire contemporaine du Château se confond avec celle de la famille Riffaud. En 1959, alors que le domaine est à l’abandon, son vignoble vendu à l’arrachage, Denise et Paul Riffaud l’achètent et décident de lui rendre son lustre d’antan, car depuis le XVIIe siècle, et la première plantation, aux environ de 1616, le domaine a connu des périodes de grandes prospérité, mais également des moments d’oubli. Depuis maintenant 50 ans la famille Riffaud toute entière, a consacré son temps, les revenus de la propriété et surtout sa passion inébranlable, pour tout d’abord faire renaître, puis protéger le domaine. Paul et son fils Jean ont replanté le vignoble sur un territoire de 25 ha. Jean et son épouse Marie-José gèrent le domaine, Frédéric, le fils aîné, occupe les fonction de maître de chai, Vincent, le cadet a en charge le matériel et l’entretien des bâtiments, Jean-Baptiste, le petit dernier, règne en maître sur les vignes. Une osmose familiale que l’on retrouve dans leurs vins.
Tout en bouche, ce Haut-Médoc 2011, 60% Cabernet-Sauvignon, 38% Merlot, 1% Petit Verdot, 1% Cabernet franc, sols argilo-calcaire, graves garonnaises, exposition sud-ouest, vinification traditionnelle avec cuvaison longue, élevage en barriques (12 mois) dont 1/3 neuves..., un vin où s’entremêlent les fruits mûrs et l’humus, un vin corsé, aux tanins présents et savoureux, idéal avec un poulet chasseur ou un tartare de filet de bœuf. Le 2010, de robe rubis pourpre, bien charnu, est un vin qui allie puissance et souplesse, de bouche fondue où domine le pruneau confit, d'excellente évolution.

Riffaud Père et Fils

Château Le CAILLOU


Le château appartient depuis plus d’un siècle à la famille Bélivier de Pomerol qui le transmet, en 1975, à la famille Lucien Giraud. En 1905, le Domaine de Lacombe y fut annexé et en 1974, le Clos Lacombe. Aujourd’hui, c’est André Giraud qui conduit cette propriété.
“Nos 18 ha de vignes ont une moyenne d’âge de 30 à 40 ans, explique André Giraud. L’encépagement est de 80% Merlot et 20% de Cabernet franc sur les deux propriétés. Je m’apprête à planter 1 hectare de Cabernet-Sauvignon. Nos deux propriétés, Château Le Caillou à Pomerol et Château La Tour du Pin Figeac à Saint–Emilion, se touchent presque.
Ce que je recherche surtout dans mes vins, c’est l’équilibre entre le fruit, l’expression parfaite du Merlot et un léger boisé. L’élevage en barriques dure un an, dont 1/3 de fûts neufs, 1/3 de barriques d’un vin et le dernier tiers de 2 vins, ainsi, le boisé n’est pas trop prédominant. Nos vins se caractérisent par la rondeur, le fruité, et la souplesse. J’aime les vins en finesse, très soyeux, bien équilibrés entre barrique et fruit. Je n’aime pas les vins trop tanniques. Nous sommes une exploitation familiale depuis plus d’un siècle. Mon épouse Sylvie m’assiste pour l’administratif et la commercialisation. Celle-ci s’effectue par un importateur en Belgique qui nous prend 1/3 de la récolte, sur la place de Bordeaux, par le biais de représentants à Paris, en Alsace… et par nous-même, par la vente directe à la propriété.
Mon fils Stéphane nous a rejoints pour travailler sur la propriété il y a une dizaine d’années ; il s’occupe des chais et de la vigne. Mon second fils, Laurent, cuisinier de formation, est très attiré par l’œnotourisme. Nous pensons ainsi développer un type de restauration à base de grillades sur les sarments et faire visiter la propriété. Cet accueil se ferait plus volontiers à La Tour du Pin Figeac, idéalement situé sur la route allant de Saint-Emilion à Pomerol. Etant voisins de Cheval Blanc, nous sommes donc à un emplacement particulièrement stratégique.
Pour le millésime 2013, il a fallu être vigilant du début à la fin des vendanges, et, heureusement que nous sommes sur des terroirs précoces. Grâce à des dégustations très fines, nous avons réussi à ne ramasser que le meilleur assez rapidement. C’est un vin rond, séduisant, arômes de fruits rouges et jolie couleur, un vin gourmand accessible rapidement qui ne sera pas d’une grande garde, je trouve qu’il est très charmeur et fruité.
En 2014, le mois de septembre exceptionnel a vraiment sauvé le millésime, un chaud soleil le jour et des nuits fraîches ont permis d’obtenir une maturation optimale dans les meilleures conditions. Ce millésime 2014 est un très bon vin aux arômes de fruits rouges avec de réelles aptitudes au vieillissement, il se démarque par sa structure et sa concentration.
Le 2015 est à l’élevage, c’est un vin tout en fruit, d’une belle densité, les tanins sont très soyeux, d’une très belle complexité aromatique.”
Grande et très belle dégustation sur place : ce Pomerol 2013, en effet, est particulièrement séducteur, au nez où se devinent les fruits mûrs, l’humus et les épices (cannelle, poivre), tout en bouche, tout en nuances, coloré, avec cette finale charnue et charmeuse, dominée par les fruits à noyau et une nuance poivrée. Le 2012 est charnu comme il se doit, de robe rouge teintée cerise noire, de bouche très équilibrée, très élégante, aux arômes de framboise, de pivoine et de truffe, tout en nuances, un vin opulent, qui associe charpente et distinction, et poursuit son évolution. Beau 2011, de belle robe, aux tanins bien présents, bien équilibré, au nez intense, de très bonne bouche dense, où dominent la fraise des bois mûre et l’humus, un vin tout en nuances, que l’on peut commencer à apprécier sur, par exemple, un foie de veau poêlé, laitue braisée au bacon ou un mignon de porc aux endives.
Remarquable 2010, racé, coloré et charpenté, au nez dominé par les fruits rouges à noyau et des notes de fumé en finale, ample et volumineux. Le 2009 est dans la lignée, aux senteurs de cannelle et de petits fruits rouges macérés (fraise, myrtille), de bouche complexe et savoureuse, de garde également. 
Tout en charme, le 2008, à la fois puissant et velouté, est très parfumé, aux connotations typiques de mûre et de sous-bois, soyeux au palais. Le 2007 lui ressemble, avec un peu plus de rondeur, de souplesse, un vin qui exhale des notes de fruits surmûris et de fumé, de très bonne bouche, finement parfumée. Le 2006 est excellent, avec cette touche de myrtille, de musc et de framboise cuite, mêlant souplesse et structure, de bouche onctueuse.
Superbe 2005, bien typé, qui associe couleur et matière, au nez à dominante de fruits frais et de truffe, qui évolue parfaitement. Le 2004 se goûte aussi très bien, chaleureux, d'une grande richesse aromatique où dominent la violette, la truffe et le cassis, aux tanins amples mais fondus, un vin distingué, d’une belle complexité. Beau 2002, de couleur grenat intense, complexe, distingué, aux connotations de cerise confite et d’humus, un vin qui possède des tanins fins, d’un grand équilibre. Le 2001 est excellent actuellement, tout en séduction, au nez présent avec des notes de violette et de cerise noire, soyeux au palais, avec des tanins mûrs et se débouche sur un lapin en gibelotte ou une bécasse rôtie. Le 2000 développe des tanins amples, un nez dominé par les fruits macérés et l’humus, épicé en finale, solide mais tout en souplesse. Voir le Château La Tour du Pin Figeac à Saint-Emilion.

Famille Giraud

> Les précédentes éditions

Edition du 02/05/2017
Edition du 25/04/2017
Edition du 18/04/2017
Edition du 11/04/2017
Edition du 04/04/2017
Edition du 28/03/2017
Edition du 21/03/2017
Edition du 14/03/2017
Edition du 07/03/2017
Edition du 28/02/2017
Edition du 21/02/2017
Edition du 14/02/2017
Edition du 07/02/2017
Edition du 31/01/2017
Edition du 24/01/2017
Edition du 17/01/2017
Edition du 10/01/2017
Edition du 03/01/2017
Edition du 27/12/2016
Edition du 20/12/2016
Edition du 13/12/2016
Edition du 06/12/2016
Edition du 29/11/2016
Edition du 22/11/2016
Edition du 15/11/2016
Edition du 08/11/2016
Edition du 01/11/2016
Edition du 25/10/2016
Edition du 18/10/2016
Edition du 11/10/2016
Edition du 04/10/2016
Edition du 27/09/2016
Edition du 20/09/2016
Edition du 13/09/2016
Edition du 06/09/2016
Edition du 30/08/2016
Edition du 23/08/2016
Edition du 16/08/2016
Edition du 09/08/2016
Edition du 02/08/2016
Edition du 26/07/2016
Edition du 19/07/2016
Edition du 12/07/2016
Edition du 05/07/2016
Edition du 28/06/2016
Edition du 21/06/2016
Edition du 14/06/2016
Edition du 07/06/2016
Edition du 31/05/2016
Edition du 24/05/2016
Edition du 17/05/2016
Edition du 10/05/2016
Edition du 03/05/2016
Edition du 26/04/2016
Edition du 19/04/2016
Edition du 12/04/2016
Edition du 05/04/2016
Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015

 




CHATEAU FABAS


CLOS SAINT-PIERRE


CLOS TRIMOULET


CHATEAU PONT LES MOINES


SCEA CHATEAU CAILLIVET


LA BASTIDE BLANCHE


DOMAINE MOULIN DU POURPRÉ


DOMAINE GOURON


CHAMPAGNE LIONEL CARREAU


CHATEAU REDORTIER


DOMAINE ALAIN MICHAUD


CHAMPAGNE ANDRE DELAUNOIS


CHAMPAGNE GREMILLET



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales